AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Eu sunt Lujei... [Finie]

Aller en bas 
AuteurMessage
Lujei Mihai
Hatter ~ Chasseuse de Cauchemar
Hatter ~ Chasseuse de Cauchemar
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 15/04/2011

MessageSujet: Eu sunt Lujei... [Finie]   Ven 15 Avr - 22:16



Pour se mettre dans le bain:
Nom: Mihai
Prénom: Lujei (prononcer Lourreï)
Âge: 28 ans
Métier: Masseuse
Lieu de résidence: Dans le Quartier Résidentiel de la Ville des Hommes...mais on la voit souvent dans le Cauchemar.
Rang demandé Chasseuse de Cauchemar - Hatter
Quelle card êtes vous?: Hatter (Ancienne pièce ayant recouvré un semblant de raison, ou selon la vision ayant sombré dans un besoin de protection compulsif)
Qui il y a, sur votre avatar? Lujei Piche - Grim Grimoire

Et votre vous?:
Description Physique : Longs cheveux blonds, ondulés. Une jolies vagues claires de sa tête à la moitié du dos. Une peau claire et lisse. Des traits féminins au possible, on ne la prendrait pas pour un homme c'est plus que sur! Des grands yeux, un petit nez, des lèvres fines. Elle est assez petite de taille, seulement un petit mètre soixante-deux! Mais cela ne la dérange pas, ne la dérange plus à vrai dire. Sa silhouette est agréable à regarder, petit, pas spécialement maigre, elle à une généreuse poitrine et des rondeurs là où il faut pour doser parfaitement le tout. Elle aurait pu être belle...mais son physique, dans ce monde est assez spécial. Est-ce un souhait de la Rêveuse, ou bien le Cauchemar qui a déteint sur elle? Elle ne le sais pas et ne le saura jamais. Mais pourquoi dire ça?
Et bien parce que son corps - de pieds en cap- est strié de lignes d'un bleu clair lui donnant l'allure d'une fille-zèbre colorée. Ses lèvres sont bleues également et ses yeux sont rouge. Mais ce qu'ils expriment n'est pas descriptible par des mots, on comprend ou éviter de le faire, les choix ne sont pas nombreux avec elle. Elle porte une robe blanche légère ayant connu des jours meilleurs. Ca ne dérange pas la plupart des habitants du Rêve qui ont l'habitude de voir des choses excentrique. Ce qui interpelle ce sont les marque sur sa peau. Elle ne porte pas de bijoux, ni aucun autre artifice destiné à l'embellir. La beauté est une chose abstraite et sans importance a ses yeux. Elle a perdu le gout de vivre et ne le retrouve que lorsqu'elle prend sous son aile, une Alice égarée, avant qu'elle ne trouve un Rabbit pour la guider.
Parfois, on peut la voir entourée d'une longue tige d'épines pointues, semblant avoir comme point de naissance son nombril, mais personne ne va jamais vérifier. Une rose bleue est alors grande ouverte sur sa tête. C'est une personne assez étrange, née de l'étrangeté du rêve après la perte de sa Raison et de sa Vie. Une nouvelle vie, un nouveau corps que lui a offert l'Araignée en rabotant son fil.
Lujei est une femme simple, faisant plus ou moins jeune selon l'expression qu'elle porte. Elle ne sourit pas souvent et lorsqu'elle le fait il est emprunt de cynisme ou de tristesse. Ses larmes coulent souvent, même si parfois elle ne sait pas pouvoir. Et pourtant, elle ne veut faire peur à personne. Elle a d'ailleurs, lorsqu'elle a une Alice a protéger (et c'est généralement toujours le cas) une sorte de sceptre surmontée d'une tête de mort, pour chasser les Cauchemars comme elle dit, et ceux qui veulent du mal aux Alices.


Caractère : Calme...trop calme. Le calme avant la tempête, le no man's land des émotions. Une coquille vide, qui tient debout par on ne sait quel miracle. Lujei est vide. Elle a son âme mais elle ne le sait plus. Pour elle le monde est en noir et blanc, les couleurs, même si elle les voit elle ne les connait plus. Elle a été heureuse, a connu le bonheur...mais ce dernier lui a échappé, et elle a oublié ce que c'était que d'être heureuse. Elle vit en permanence avec l'étrange sentiment d'avoir tout raté dans sa vie. Elle ne désire qu'une chose, qu'on la laisse tranquille dans ce petit carré de malheur...C'est cette façon de pensée qui pourtant l'a maintenue en vie, qui la fait errer encore aujourd'hui et qui a fait d'elle une Pièce. Ne désire que la mort, ne vouloir qu'elle, ne chercher qu'elle. Se moquer de se qui peut bien arriver aux autres puisque ce n'est pas nous...
Mais le vent du changement l'a emporté. Elle a un jour levé la tête et elle a vu. Dans sa vision en noir et blanc, le Noir , se nourrir du Blanc. Et elle a muté. La Pièce sans âme ni volonté a nourri un nouveau désir. Celui de protéger le Blanc, et de chasser le Noir. Son plus grand souhait est de chasser le Cauchemar du Rêve. Lujei n'est pas très bavarde, elle sourit a tout et n'importe quoi d'un air absent. Elle est là sans l'être vraiment. Elle pleure souvent, ce qu'elle a perdu. Mais elle devient violente lorsqu'on s'en prend à ceux et celles qu'elle doit protéger. Elle, elle a retrouver un semblant de volonté, pour protéger les Alices solitaires. Pour que ces pauvres êtres ne perdent pas la raison, pour les guider vers leurs moitiés...jusqu'à ce qu'ils n'est plus besoin d'elle.
Fille solitaire, le regard tourné vers un passé qu'elle ne peut pas oublié et qu'elle ne veut pas oublié, elle est restée fragile. Il ne faut pas grand chose pour la briser. Mais pourtant elle donne sans compter sa confiance aux Alices. Elle n'aime pas trop les Rabbits, mais elle les tolèrent...
Elle livre une guerre sans merci aux Hares qui ont ruinés sa vie et qui continue de ruiner celles des autres.
Etrange...c'est ce qu'elle est. Mais elle s'en moque. On peut tout lui dire, elle ne le répetera pas. Elle a un sourire absent et parfois une parole sensée, pour chaque être Blanc dans ce monde.


Histoire : Lujei est née dans une famille modeste en Roumanie, en Transylvanie exactement. Sa famille n'était pas riche, mais elle n'était pas malheureuse. Elle ne mangeait pas à sa faim, mais elle s'en moquait bien. Elle avait l'amour de ses parents, et elle n'était qu'une enfant. Elle n'avait guère à penser de quoi serait fait demain. Jusqu'à ce qu'elle est 15 ans.
Et là, son destin changea du tout au tout. Lujei, rencontra ce beau jeune homme qui lui promettait une carrière glorieuse dans un pays de Liberté et de richesse. Il lui promettait une vie nouvelle en France, avec de l'argent et peut-être l'amour. Elle était belle, elle pouvait réussir!
Sans hésité, elle amena cet homme chez lui...ses parents hésitèrent, puis finirent pas accepter la petite bourse que l'homme leur donnait. Ils venaient de vendre leur fille cadette -parce que oui, il y en avait deux avant elle, et la mère attendait encore un enfant- a cette homme, qui n'était autre qu'un Passeur.

Il fit ce qu'il avait promis. Pendant des jours entiers elle voyagea dans un train, avec cet homme, qui lui expliquait dans sa langue natale, qu'elle allait devoir apprendre à parler le français. Comme les jeunes filles de son âge, elle apprennent vite...et elle était intelligent, elle devrait y arriver sans soucis, disait-il en riant.
Lujei regardait dehors, les paysages défiler. C'était beau...le monde était si grand.

Plusieurs jours après, l'homme la confia a une femme à l'air sévère qui parlait sa langue. Cela la rassura quelque peu, mais pourquoi Lui il ne restait pas. Elle le lui demanda, mais il disait qu'il avait du travail. Elle n'insista pas, docile et perdue comme elle l'était.
Et comme toute les étrangère rêveuse, elle venait de se faire avoir en beauté. Sa destinée glorieuse sombra vite dans l'oubli, et elle ne pu qu'offrir son corps, lorsqu'elle su faire quelque phrase en français. La prostitution, les faux papier. Lilia, disait les papiers. Mais elle n'arrivait pas a se faire à son nouveau nom. Il était bizarre. Alors elle le disait, mais en préférant se faire appeler Lujei, comme si c'était un surnom.

Trois ans. Pendant trois ans, elle offrit son corps, contre de l'argent qu'elle ne pouvait même pas garder. Elle devait cet argent à Marc, le Passeur. Cette homme qui l'avait trahit puis abandonnée. Elle était perdue. Elle pleurait chaque nuit. Elle vendait son corps, qui la dégoûtait chaque jour un peu plus. Elle tenta de fuir, mais les autorité française l'attrapèrent. Ses papiers étaient des faux. Oui elle le savait, mais elle voulait rentrer dans sa Roumanie natale, elle. Mais "ils" ne la laisserait pas partir, elle devait rendre cet argent avant de pouvoir rentrer. Elle pleurait en disant cela. Mais elle n'avait pas le choix. Elle était majeure, elle avait vécu durant trois années en France, et même si ça n'en était pas un au yeux de la police, elle avait travaillé pendant trois ans...elle avait donc le droit, si elle trouvait un mari, à la nationalité française.
Trouver un mari? Mais qui voudrait d'une pute hein?

Lujei fut relâchée, avec une convocation à transparaître devant les tribunaux. Elle recommença son horrible métier. Pendant deux ans. Deux longues année à souffrir en silence sous le corps de ces hommes plus ou moins brutaux, a gagner de l'argent qu'elle ne tenait que quelques heures entre ses mains. Puis un jour, "Il" arriva.
Cet homme, il était deja venu la voir plusieurs fois. En apprenant qu'elle était roumaine, il avait appris un peu la langue, et cela l'avait fait rire. Elle était belle quand elle riait qu'il disait. Cette homme, il s'appelait Matthieu.

Matthieu s'était épris d'elle. Et un jour, il vint demander sa main à celle qui s'occupait de Lujei. Contre une sommes faramineuse, il put l'emmener avec lui. Comme si il l'avait acheté. Il lui expliqua que c'était le seul moyen de la sortir de la, mais que si elle voulait rentrer chez elle, elle pouvait le faire.
"Mais je t'aime Lujei...."
La jeune femme de vingt et un ans maintenant, le regarda, et se mit à pleurer. Elle ne connaissait rien à l'amour, mais elle lui devait beaucoup. Elle voulait bien rester avec lui, si cela ne le dérangeait pas.

Petit à petit, elle apprit à l'aimer. Doucement. a son rythme. Elle avait vingt-trois ans, lorsqu'elle tomba enceinte. Matthieu fut le plus heureux des hommes. Et elle la plus heureuse des femmes. C'était un rêve, qu'elle pensait ne jamais pouvoir réaliser. Elle allait avoir un enfant, elle allait donner la vie.
"C'est un Rêve, Matthieu...un Rêve qui devient réalité" dit-elle avec son accent si particulier.
"Oui un Rêve ma chérie"

Un mois passa, puis deux, puis trois...cinq, six...Lujei voyait son ventre s'arrondir chaque jour comme elle avait vu s'arrondir celui de sa mère avant de partir. D'ailleurs...elle demanda à Matthieu si c'était possible d'aller voir sa famille, en Transylvanie.
Matthieu accepta, il n'était pas un Grand homme, mais il n'était pas pauvre.
Le voyage se fit beaucoup plus rapidement que lorsqu'elle était parti, presque dix ans plus tôt, sans espoir de revoir sa famille.
Elle reconnaissais pourtant chaque rues, chaque personnes...et ses gens la reconnaissais aussi. Elle avait changé un peu, mais Lujei restait elle même. Elle arriva devant sa maison, tenant la main de son mari en tremblant. Et elle entra. On ne frappa pas aux portes en Roumanie. Pas dans les villages comme ceux là. On rentre et on dit bonjour tout haut. Ce qu'elle fit. Sa mère se retourna, les trois filles et le petit garçon aussi. Elle reconnu ses deux soeurs, mais elle était partie avant la naissance des deux autres.

"Lujei? Esti tu?"
"Da"
"Lujei! Lujei"
Sa mère la serra contre son coeur, en pleurant de joie. Son père moins affectueux, fit de même pourtant. Ils pensaient tous ne jamais la revoir. elle leur présenta Matthieu. Puis elle expliqua sa nouvelle vie en France, la ruse de cet homme et l'aide précieuse de Matthieu. Et elle annonça ce qui était pourtant évident, elle allait avoir un bébé. Sa mère n'en fut que plus heureuse. Matthieu, ayant appris le roumain, n'était mis à l'écart bien au contraire. Il s'entendit très vite avec le père de sa bien aimé, et les invita même a venir passer quelques jours chez eux en France, précisant qu'il s'occupait du règlement du voyage.

Ils y passèrent quelques jours, se mirent d'accort sur une date, presque au moment de l'accouchement de Lujei.

Il ne pouvait savoir, qu'un Rêve peut faire basculer tout un monde, sans qu'on puisse le voir venir. Elle s'endormi, et lui aussi. Il faisait le même rêve. Dans lequel, un étrange homme, tout blanc les accueillait en souriant.
"Un Rabbit et son Alice, arrivant ensemble...c'est magnifique. Bienvenue dans un monde tissé, un monde de Rêve"
Et il partit. Un monde plein de couleur et de bonheur. Qui marchait presque comme le monde normal...la magie en plus, et la Vie des objets aussi.
Dans le Vrai Monde, il avait été retrouvé inconscient, plongé dans un Coma profond dans leur train.
Ici, ils ne se doutaient de rien. Lujei donna naissance à sa petit fille, qu'elle appela Maria. en accord avec Matthieu bien sur.

Durant cinq années, même s'ils perdaient le fil des jours et années ici, il vécurent heureux dans le rêve. Mais un jour, alors qu'il traversait un pré, Matthieu s'effondra sur le sol. Il dormait. Et il disparu, comme ça. Une vive douleur dans le coeur de Lujei se fit sentir. Dans celui de Maria aussi. C'était son père. Et dans le Rêve, une enfant est lié a ses deux parent jusqu'à ce qu'elle soit en age de vivre par elle même. Lujei parvint à garder la tête sur les épaules, parce qu'elle avait sa fille avec elle.
Matthieu, c'était tout simplement réveiller dans le vrai monde, après cinq ans de long sommeil. Il n'y comprenait rien. Et il n'avait aucun souvenir de ses Rêve, juste quelques bribes brumeuses, de couleurs, de bonheur. Et le nom de sa fille sur ses lèvres. Sa fille était bien née dans ce monde, on avait forcé sa naissance, pour qu'elle ne soit pas un danger pour sa mère toujours inconsciente, et elle avait grandit, en couveuse, aussi étrange que cela puisse paraître.

Dans le rêve les deux filles, avaient fini par retrouver le bonheur. Pour le moment. Maria, nageait dans le Lac. Elle plongea sous la surface...et ne remonta jamais. Elle ferma les yeux et disparu. Au bout de quelques minutes Lujei plongea à son tour, et ressenti a nouveau cette horrible douleur. Elle se laissa sombrer dans l'eau, certaines de disparaître elle aussi, tant cela faisait mal.
Matthieu assista au réveil agité de sa fille, qui lui saute au cou, sans aucun souvenir de ce rêve étrange. Mais Lujei n'ouvrait pas les yeux. Les médecin durent faire repartir son coeur, qui s'était stoppé quelques minutes après le réveil de sa fille. Il y avait un lien mais il ne savait pas lequel.

Lujei rouvrit les yeux, allongée sur un sol noir. Elle avait atterri, elle ne sait comment dans la forêt traître. Elle se hâta d'en sortir...puis elle se mit à pleurer. Petit à petit elle se laissa emporter par la mélancolie, la chagrin. elle perdu son gout de vivre, sa bonne humeur, pour ne devenir que l'Ombre d'elle même. Lujei venait de passer du statut d'Alice à celui de Pièce.
Les coeurs entrelacé sur bras, disparurent. Les pièces n'ont pas de signe, ils ont tout perdu.
Combien de temps resta-t-elle comme ça? Elle ne sait pas, elle ne veut plus savoir.
La douleur dans son coeur est présente quoiqu'elle fasse. Elle est persuader que quelque part, Maria et Matthieu sont toujours vivants, mais elle se refuse à y croire pour ne pas avoir plus mal encore.

Elle se mit à errer comme un fantôme. Elle voyait les gens et les paysage, sans même les reconnaître. Le Rêve ou le Cauchemar, qu'importe...ni l'un ni l'autre n'avait d'emprise sur elle, qui n'avait plus rien à perdre. Quand on lui parlait, elle soupirait, puis partait en pleurant. Ses gens heureux lui faisait mal. Elle détestait ce bonheur qu'on lui avait volé. Et pourtant elle l'enviait en même temps.
Elle voulait qu'on la laisse tranquille, qu'on l'oubli. Et c'est ce que fit le Rêve. Elle ne devint qu'une Ombre, un simple fantôme errant. Les êtres du cauchemars, lui courrait après. Elle passa tellement de temps dans la Marais aux Morts, ou dans la Forêt a errer, et a chercher une chose dont elle n'avait même pas conscience, que son corps fut marquer par le Cauchemar. Ses ongles, ses lèvres devinrent aussi bleus que ceux des noyés. Ses yeux devinrent aussi rouges que ceux des montres des Cauchemars. Et sa peau fut zébrée de tache bleues. De son pied droit jusqu'à son bras gauche, une étrange trace rouge apparue. Elle comprit plus tard de quoi il s'agissait. Une ronce, tout autour de son corps, qui perce la chaire pour sortir, donnant une vie nouvelle à sa douleur, tandis que la Rose Bleue sur sa tête fleurissaient alors qu'elle versait des larmes.
Le Cauchemar c'était le Noir, et le rêve le Blanc. Elle vint à penser en couleur et non plus en nom. Et elle, comme ceux qui lui ressemblait, c'était le Gris. A mi-chemin entre le Blanc et le Noir, ceux qui peuvent encore changer. Et il y a ceux qui n'ont pas de couleurs.
En observant tout cela, selon sa nouvelle vision, elle comprit que le Noir mangeait le Blanc, pour devenir plus fort, et parce que ça lui plaisait de détruire le Blanc.
Elle vit du Blanc devenir Noir, après avoir perdu la personne qui le faisait rire et sourire. Elle vit du Blanc devenir Gris parce qu'il ne comprenait pas, et qu'il pensait disparaître aussi, si il se faisait oublier du Rêve et de Cauchemar. Comme elle.
Et elle vit des êtres tout Blanc arriver. Mais un Blanc différent. C'était un Blanc à qui manquait quelques chose. Il y avait dans ce blanc étrange à sa vision, les Cards toutes simples, et les Alices et Rabbits solitaires n'ayant pas encore trouver de moitié complémentaire.

C'est a ce moment là, qu'elle changea. Elle pensait toujours en Noir et en Blanc, et plus en Rêve ou en Cauchemar, mais elle avait associer, le nom à la couleur. A nouveau. Et dans ce qui restait de son coeur, ronger en permanence par la douleur d'avoir perdu deux êtres précieux, il y avait ce besoin de protéger les Blancs Lumineux, du Noir. Protéger les Alices solitaires du Noir tortionnaire.
C'était son but...elle était devenue, avec ce besoin de les protéger de la douleur, une pièce grise, qu'on appelle Hatter.

Dans le monde réel, elle s'enfonçait chaque jour un peu plus dans le Coma, et personne ne pouvait dire à quoi c'était du, ni si elle se réveillerait un jour.
Dans le Rêve, elle était un guide, une entremetteuse surprotectrice. Et elle chassait le Noir loin de ces êtres qu'elle devait protéger, certaines que si elle échouait, elle disparaîtrait. Elle désirait disparaître, mais ce besoin de protéger était plus fort.


Phrase préférée: Viens ne crains rien...je chasserais loin de toi les cauchemars qui te suivent...

Peurs/phobies? Voir sombrer le rêve dans le Chaos et le Cauchemar


Et vous?:
Code: Validé par Kalahan
Où avez vous connu le forum? : Bouche à Oreilles
Qu'en pensez vous? : Splendide
C'est quoi votre pokémon préféré? : Suicune
Votre fréquence de fréquentation? (sur 10) : 5/10
Si vous pouviez changer quelque chose, ca serait quoi? Tatal meu

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kalahan Fair
Roi de Trèfle ~Hare - Admin~ Floodeur planqué
Roi de Trèfle ~Hare - Admin~ Floodeur planqué
avatar

Messages : 181
Date d'inscription : 15/07/2010
Age : 28
Localisation : Somewhere...behind you!

MessageSujet: Re: Eu sunt Lujei... [Finie]   Dim 17 Avr - 21:41

Validée! Je valide le code, la fiche est OK et je la déplace dans les fiche validée!

Je met le range et t'ajoute dans ton groupe!

Bon jeu

_________________
♣️ Noire Folie qui ronge mon être ♣️

♣️ Je couperai ceux qui doivent l'être♣️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gaia-no-sekkai.forumactif.org
L'araignée
Tisseuse des Rêves ~Rabbit~ - Admin ~ Floodeuse de l'Ombre
Tisseuse des Rêves ~Rabbit~ - Admin ~ Floodeuse de l'Ombre
avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 14/07/2010
Localisation : Là où Naày est et n'est pas

MessageSujet: Re: Eu sunt Lujei... [Finie]   Mar 19 Avr - 18:41

Han oui je sais ça sers a rien maintenant que t'es validée mais bienvenuuue petite Hatter~

Une protectrice qui a vu deux fils disparaitrent sous ses yeux, que c'est drole..~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lujei Mihai
Hatter ~ Chasseuse de Cauchemar
Hatter ~ Chasseuse de Cauchemar
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 15/04/2011

MessageSujet: Re: Eu sunt Lujei... [Finie]   Mer 20 Avr - 22:00

Merci bien Chère Araignée!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Eu sunt Lujei... [Finie]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Eu sunt Lujei... [Finie]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Redde Caesari quae sunt Caesaris
» FT d'Amy (finie)
» [Validée]Nagi Souichirou [finie]
» Lia pas finie
» Carmiooro NGC [MAJ finie]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Toile des Rêves :: Le Début du Sommeil :: Les Fils de l'Existence :: Rêves Acceptés :: Hatters-
Sauter vers: