AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Degustation, petits plaisirs aux fruits [Gabriel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Gabriel Sinfangs
Hirondelle paumée ~ Cheshire
Hirondelle paumée ~ Cheshire
avatar

Messages : 159
Date d'inscription : 18/07/2010

MessageSujet: Re: Degustation, petits plaisirs aux fruits [Gabriel]   Ven 20 Mai - 19:13

Sans se laisser le moins du monde démonter par l’étrangeté proférée par le roi de trèfles, Gabriel avait hoché la tête, comme si ce qu’il venait de dire était parfaitement logique et intelligible. Les fous se comprennent entre eux, c’est bien connu.

- Alors descend du bateau !

Oui, réponse parfaitement logique pour quelqu’un qui a le mal de mer, un peu moins logique quand on se dit que le bateau en question, c’est une maison tout ce qu’il y a de plus anormal, mais avec des fondations tout de même ancrées dans le sol, même si elles bougeaient en même temps que cette maison magique et farceuse pouvait s’amuser à bouger, changer de taille, et peut être même parfois de place.

Il ne comprit pas du tout pourquoi on lui parlait d’un autre lui, ainsi se contenta-t-il de répondre qu’il était là sans être là parce que c’étati son jumeau mort en tentant de caresser un nuage bleu, alors qu’il savait pertinemment que les nuages bleus, et bien ils mordaient très fort, et très méchamment. Quoi ? Si on a même plus le droit de s’amuser un peu, aussi… En parlant de s’amuser, voilà que le Chess s’était soudain prit de l’inspiration divine de jouer à chat, et que, fort de cette subite inspiration, voilà qu’il s’était levé d’un bond, et qu’il s’apprêtait à prendre la poudre d’escampette. La maison étant inspirée pour jouer avec eux s’était modifiée de sorte à ce que le couloir soit un véritable labyrinthe de coins et de recoins, parfois sombres avec plein d’araignées dedans… Bref, un labyrinthe version flippant sur les bords.

- A a pas de camp, et le premier à sortir de la maison a perdu, et il devient le chat !

Les règles mondialement connues, mais quand même répétées parce que les enfants passent leur temps à les enfreindre, il sauta sur ses pieds, et partit en courant, quoi que souriant. La maison avait cru bon de le vêtir de sandales pour faciliter sa course, même si il restait tout de même en pagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kalahan Fair
Roi de Trèfle ~Hare - Admin~ Floodeur planqué
Roi de Trèfle ~Hare - Admin~ Floodeur planqué
avatar

Messages : 181
Date d'inscription : 15/07/2010
Age : 28
Localisation : Somewhere...behind you!

MessageSujet: Re: Degustation, petits plaisirs aux fruits [Gabriel]   Lun 20 Juin - 21:01

Descendre du bateau ? Kalahan regarda par terre et annonça fièrement qu'il avait les pied bien campé sur Terre, que s'il avait le mal de mer c'était la faute du second Gabriel !
Ce à quoi le fabriquant de bonbon lui raconta sa terrible histoire, et Kalahan lui éclata de rire.

-Ton jumeau avait qu'à pas se frotter au méchant nuage bleu !

Parce que oui, tout le monde dans le rêve savait que le nuage bleu était méchant ! Même Kalahan qui jusqu'à avait ignoré l’existence du nuage bleu ! D'ailleurs dehors, devant la maison, un nuage bleu pourvu de dent commençait à prendre forme. Un sourire carnassier plus tard, le nuage sortait de la forêt et déboulait dans la Collines du Rêve. Vous savez celle qui changent de couleur et tout...
Et le second Gabriel disparu, tandis que le Kalahan descendait de son tabouret. Étrange n'est-ce pas. Mais le nuage lui était devenu bien réel.

-Oui on va jouer a chat...

Son regard vira au rouge, et il éclata de rire.

-Si je gagne, je fais de toi ce que je veux...si tu gagne...bah tu fera ce que tu veux toi aussi !

Oui les jeux étaient fait, et les récompenses motivaient les enfants. Kalahan étaient un enfant, tout comme Gabriel. Et ces deux là était spéciaux. Sa maison ne l’équipa pas de sandale, il n'aimait pas avoir de chaussures aux pieds dans sa maison et cette dernière le savait.
Kalahan traversait le couloir et atterrit, dans une partie de sa maison, où il y avait un grand lit magnifique, tout rond...et pas besoin de préciser la couleur du lit n'importe qui connaissant un minimum le roi de Trèfle savait quel était son fruit et donc par conséquent sa couleur préférée !

-Gabriel !!! Je vais te croquer !!

Et hop ! Le voilà reparti après sauter sur le lit, qui se referma en essayant de le bouffer. Ben oui, Kalahan aimait bien son lit carnivore, comme ça quand il l'entendait gronder il savait qu'il était l'heure d'aller manger...D'ailleurs son lit adorait aussi les bonbons...il faudrait qu'il aille en acheter chez Gaby pour en offrir à son lit. Très logique tout cela. Il passa a travers un petit passage dans le mur, sous une immense toile d'araignée, qui en plus était siamoise ! La belle affaire on s'en foutait, le roi de Trèfle n'aimait pas les araignées ! Et elle se fit manger toute crue par un serpent qui se trouvait justement là. Kalahan continua sa route, en suivant le rire de Gabriel.
Il grimpa sur un des murs, et observa Gabriel qui courrait, et lui sauta dessus en riant.

-Chat ! C'est toi qui est !

Et il parti en courant les bras en l'air de l'autre coté ! Gabriel ne pouvait pas toujours gagner dans les jeu que sa maison décidait de préparer pour eux. La bataille des couleurs était suffisante !

-Attrape moi, si tu peux !!!

E il disparu dans un nouveau creux dans un mur, qui n'était plus là la seconde d'après. Du moment qu'il ne sortait pas de la maison, il avait tout les droit, et il n'y avait pas de quand. Juste un labyrinthe changeant, comme la maison et son propriétaire!

_________________
♣️ Noire Folie qui ronge mon être ♣️

♣️ Je couperai ceux qui doivent l'être♣️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gaia-no-sekkai.forumactif.org
Gabriel Sinfangs
Hirondelle paumée ~ Cheshire
Hirondelle paumée ~ Cheshire
avatar

Messages : 159
Date d'inscription : 18/07/2010

MessageSujet: Re: Degustation, petits plaisirs aux fruits [Gabriel]   Jeu 23 Juin - 20:38

-Ben si il s’est frotté au nuage bleu, alors il s’est envolé ! Et il vit dans le meilleur des mondes possibles !

Ne me demandez pas ce que peut foutre ici Leibniz , encore moins dans la bouche de Gabriel puisqu’il ignore jusqu’à l’existence même de la philosophie et des philosophes des lumières, mais son bonbon aromatisé aux délices , et sa charlotte aux merveille avaient décidé que c’était ce qu’il déclarerait, et ainsi en avait-il fait. Pour lui, c’était parfaitement logique, et aussi clair que de l’eau de roche, pour les autres par contre c’était totalement hermétique à toute compréhension et aussi incohérent qu’une feuille de mathématiques mise face à un élève de terminale littéraire ayant effectué un total reset suite à ses épreuves anticipées de l’année précédente. De l’eau de boudin en somme.

Le jeu commençant, la petite hirondelle avait prit son envol, bien décidée à se faire attraper le moins souvent, pas du tout dans l’absolu, mais l’absolu, il y croyait tout de même peu.

- J’ai la peau sur les os ! Je ne serais pas bon ! Toi par contre…

Gabriel préférant largement le sucre aux autres saveurs, il était très improbable qu’il le manger, voire même impossible, à moins qu’il ne découvre subitement que Kalahan avait le sang sucré, ce qui alors changerait totalement la donne et ferait que leurs rapports pourraient peut être évoluer. Mais Gabriel ne tuait pas sans raison, et sa raison à lui, c’était une hirondelle taillée dans le bois de la forêt de l’oubli, et rien d’autre.

Courageusement, l’hirondelle esquiva le lit mangeur, toujours se méfier de ces bestioles, sauta par-dessus un tas qui semblait être composé de vêtements même si il bougeait en émettant des petits sons *regard de la créatrice vers le sol ou ce qu’il en reste de sa chambre*, et puis… Et puis il se fit attraper.

- Pfff. Tricheur ! Je t’aurai quand même !

Un nouveau rire, et le voilà qui retournait à la poursuite de l’ancien chat, nouvelle souris. (Depuis que je sais que les chiens descendent des loups, toute dédringolade dans le règne animal devient plausible.)

Sauf que au moment où elle allait avoir avoir sa proie, l’hirondelle se retrouva face à un mur, et non pas un os. Problématique, tout ca.

- Kalou, nain de jardin neurasthénique, on a pas droit aux maisons magiques !

Mais loin de se démonter, voilà qu’il venait de se lancer à sa poursuite, sans trouver illogique le fait que subitement et sans explication valable, il se retrouve transformé en chat, tout beau tout noir avec des yeux bleu turquoise. Il était plus rapide comme ca, ca a son avantage… Jusqu’à ce que la dalle sur laquelle il courait se change en bassin d’eau et qu’il tombe donc dedans comme une merde.

- MEOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOW !!!

Et voilà un éclair noir qui file et qui se planque sous la première serviette passant par là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kalahan Fair
Roi de Trèfle ~Hare - Admin~ Floodeur planqué
Roi de Trèfle ~Hare - Admin~ Floodeur planqué
avatar

Messages : 181
Date d'inscription : 15/07/2010
Age : 28
Localisation : Somewhere...behind you!

MessageSujet: Re: Degustation, petits plaisirs aux fruits [Gabriel]   Dim 10 Juil - 16:10

Loin de prendre pour lui le fait qu'il soit traité de nain de jardin neurasthénique, le propriétaire de la maison, un grand sourire aux lèvres continua de gambader joyeusement dans jolie maison magique. D'ailleurs il paraît que dans les règles c'était tout bonnement interdit d'avoir des maison magique. Il leva les yeux vers le plafond avec un sourire carnassier. Un peu plus loin de lui, le sol devenait liquide et adsorbait le chat noir qui tentait de trouver la souris verte qui courrait, mais pas dans l'herbe.

-Il ne fait jamais dire ça mon petit...

Ben oui les maisons se vengent ici c'est bien connu. Surtout celle de Kalou qui était tout de même un peu susceptible sur les bords.
C'est ainsi que la souris verte partie en couinant doucement à travers le dédale étrange de ce labyrinthe mouvant qui ne cessait de détruire et de se modifier. On pouvait si on regardait bien, voir des aller se manger entre elles, avant de finir par s'unir et de fusionner l'une avec l'autre. Le lit mangeur avait finit par avaler le tas de linge qui avait pousser un cri de chat égorgé, avant que le silence pesant et inquiétant de ne retombe sur le terrain de jeu.

-Le Chat...Le chat...le long de la gouttière...

Et la souris continue de chantonner de sa jolie voie fluette tandis qu'elle traverse une allée et se retrouve dans une autre. Plus loin, une serviette blanche qui avance.

-Le vent...le vent...sur sa p'tite queue legère...

Et un léger souffle passe dans les allées. Le souris se dresse sur ses pattes, posant ses yeux rouges sur le draps blanc qui s'envole dévoilant le chat noir. Ses moustache frémissent, et elle s'en va en couinant de l'autre coté, le chat noir à ses trousses. Soudain elle fait volte face et la voilà qui passe entre les pattes du chat.

-J'ai vu...j'ai vu...le petit trou de son c...OH !

Et la souris continue sa route et tourne dans un nouveau coin, sous le grondement menaçant d'une allée. Un cri de pucelle retenti, une chaise venait de grimper sur un tabouret en voyant le kalousouris se trimbaler dans les couloirs. C'est un jeu drôlement animé que voilà.

-Allez mon chaton...attrape moi !

Et voilà qu'on entend quelqu'un ou quelque chose, dans cette maison il est impossible de vraiment savoir, chantonné « une souris verte » avec des modifications là où il en faut pour ça donne une idée de ce qui se passait dans cette maison.
Au dehors, il n'y avait rien qui pouvait montrer que cette maison était habitée. Elle semblait menaçante et sur le point de s’écrouler. Qui aurait pu croire ce qui se passait à l'intérieur !

De retour à l'intérieur, notre cameraman, monsieur Nelson Montfaible (et bien les parodie ça reste ancré dans les mémoires) posté dans un baudrier flottant filmait la course poursuite en le commentant en même temps que le tour de France ! Trop fort ce mec. Et où en étions nous ?

Et bien le chat reniflait, la souris, se lissait les moustache attendant le chat. Kalahan reprit sa forme humain, lissant ses moustache factice, ses yeux plus rouge que noir fixait le tournant d'une allée avec un grand sourire. Le premier à sortir de se labyrinthe serait le vainqueur du jeu.

_________________
♣️ Noire Folie qui ronge mon être ♣️

♣️ Je couperai ceux qui doivent l'être♣️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gaia-no-sekkai.forumactif.org
Gabriel Sinfangs
Hirondelle paumée ~ Cheshire
Hirondelle paumée ~ Cheshire
avatar

Messages : 159
Date d'inscription : 18/07/2010

MessageSujet: Re: Degustation, petits plaisirs aux fruits [Gabriel]   Lun 11 Juil - 9:15

Tel sa créatrice qui voit l'heure de se lever le matin, notre félidé préféré avait du lutter entre ses instincts qui lui disaient de rester là dessous et ne plus bouger le temps que la saleté qui collait ses poils s'en aille (saleté qu'on appelle communément de l'eau), à l'abri de sa serviette toute chaude, douillette et absorbante, et la triste connaissance de la nécessité de bouger et devoir courir si il voulait chopper cette saleté de souris qui se riait bien de lui en se lissant les moustaches, loin, très loin. Note pour lui même : la maison est une saleté de sadique qui n'a rien à faire des lois de la convention de Genève qui de toute manière n'existait pas ici mais qu'on pouvait tout de même retrouver sous les formes non écrites dites de l'éthique, de la morale et du fair-play.

Il ne prenait pas spécialement garde aux paroles de la chansonnette, et sans doute que c'était une bonne chose, il aurait presque pu se sentir vex... en fait non, Gabriel étant ce qu'il est, ce genre de choses ne l'atteignaient nullement.

Alors qu ele chat sautait tout joyeusement sur sa jolie petite souris bien dodue, voilà que la souris en question avait décidé de reprendre son apparence humaine, et comme la maison aime bien tricher en la faveur de son propriétaire, voilà que le chat avait été anthropisé contre son gré dans le mouvement, lâchant comme seul commentaire un miaulement de surprise, et peut être une once de colère quant à cette agression simple et cette pure violation des règles.

- Mianh fout, niah t'ai attrapé!

Disons surtout qu'il lui était tombé dessus plutôt que de l'attraper, mais puisqu'il le veut ainsi, ne cherchons pas et faisons lui plaisir un petit coup. Le chat à nouveau humain était donc installé sur le roi de trèfles, à nouveau en serviette, la maison n'était pas généreuse à se point, et se préparait psychologiquement à se relever et se mettre le plus rapidement hors de portée histoire qu'il ne se fasse pas à nouveau attraper, mais voilà qu'il eut l'impression que les règles changeaient encore, puisque voilà que tous les deux avaient un chapeau, lui bleu, Kalou rouge, et que la pièce avait soudain cinq ou six ouvertures. Les chapeaux lui fasaient un peu penser à ces couleurs vives qu'on met à des poins dans des jeux de société pour bien les reconnaître les un des autres.

- Ah, on joue au labyrinthe maintenant?! Mais c'est de la triche, ta maison elle va te faire gagner!

Ben oui, faut être logique. Puisqu'elle bouge comme elle veut, elle va montrer la sortie à son possesseur, et elle va faire exprès de le perdre le plus possible lui. D'un air boudeur, pour bien marquer qu'il était pas d'accord, il croisa les bras sur sa poitrine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kalahan Fair
Roi de Trèfle ~Hare - Admin~ Floodeur planqué
Roi de Trèfle ~Hare - Admin~ Floodeur planqué
avatar

Messages : 181
Date d'inscription : 15/07/2010
Age : 28
Localisation : Somewhere...behind you!

MessageSujet: Re: Degustation, petits plaisirs aux fruits [Gabriel]   Ven 9 Sep - 21:18

Kalahan redressa la tête, regardant le chapeau bleu de Gabriel avec une moue boudeuse. Bah le chapeau allait bien avec ses yeux. Et c'était le cas pour lui aussi. Sa maison avait le sens se la mode tiens ! C'était sympa ! Elle était trop forte sa maison, c'est bien pour ça qu'il l'aimait.
Gabriel tout simplement posé sur lui, et Kalahan le regardait sans ciller, avec un regard profond. Mais voilà que le Chess se leva, près a s'enfuir, quand un nouveau courant d'air passa.
Nelson dans son baudrier venait de s'endormir, la maison, l'avala dans une allée verte, parce qu'elle n'avait plus besoin de lui.

Kalahan se redressa aussi, sa serviette tenant en place par le miracle du saint esprit. Mais il s'en moquait. La nudité n'est qu'une question d'éducation. Et ça, Kalahan en avait...mais pas celle qu'il fallait pour être respectable !
Derrière lui, la sortie du labyrinthe qu'il avait regarder avec amour pendant un moment, disparu derrière une épaisse allée verte, qui repoussa le mur et se colla amoureusement à lui.

-Ah, on joue au labyrinthe maintenant?! Mais c'est de la triche, ta maison elle va te faire gagner!

Mais pas dut out voyons ! Sa maison était totalement dénué du sens de la tricherie ! C'était une maison après tout ! Elle était intelligente, magnifique, douée, et tout et tout...mais elle ne trichait jamais ! La preuve c'est qu'elle n'avait pas aider Kalahan a gagner dans la bataille de couleur gouteuse ! Il avait même encore perdu au jeu du chat de la souris -la bouteille d'huile d'Olive en moins- alors pourquoi Gabriel était aussi mauvais joueur ?

-Ma maison n'a pas de préférence...sinon tu ne serais plus là !

Un rire résonna dans l'allée de derrière, ainsi que le crissements des ongles sur un tableau noir. Me demandez pas d'où sa vient, je ne le sais pas moi même. C'était c'était tout. Des sons qui c'était perdu arrivait ici. Les gens qui s'endormait dans la forêt traitre, perdait parfois des mots et des sons, ou parfois il devenait une partie de la maison de Kalahan sans vraiment le savoir. Alors c'était peut-être ça.

Et comme si la maison avait suivit le raisonnement de son propriétaire, elle fournis aux deux concurrents des objets. Gabriel obtient une paire de menottes en fourrure noire, une chaine en argent, des cure dent, un tampon -pourquoi je ne le sais pas moi-même- et une paire de clé : l'une bleue et l'autre jaune. Ah il y avait aussi une paire de ciseau avec dents pointues.
Kalahan lui eu droit a un rouleau de fil de fer, une paire de clé également : rouge et verte. Il eut un filtre d'amour -qu'il regarda avec un drôle de regard- un cuter et une paire de lunette de soleil.

Des objets sans aucune fonction particulière. Et chacun d'eux se retrouva le poignet orné d'une montre. Cette dernière se déclencha au moment où il la regardèrent. Et le compte a rebours venait de commencer. Chacun d'eux avec une heure pour sortir du labyrinthe en s'aidant des objets qu'il avait reçu de la jolie maison. Une heure pas plus.

Alors Kalahan s'élança a travers le couloir en riant. Le jeu, et le dernier jeu de la journée venait de commencer. Et évidement, le perdant serait à la merci du gagnant pour le reste de la journée, qui venait à peine de commencer dans le rêve et qui durerait longtemps si la rêveuse avait vent de la défaite du roi de Trèfles. C'était elle la tricheuse, pas sa maison ! La voilé la vérité vraie !

_________________
♣️ Noire Folie qui ronge mon être ♣️

♣️ Je couperai ceux qui doivent l'être♣️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gaia-no-sekkai.forumactif.org
Gabriel Sinfangs
Hirondelle paumée ~ Cheshire
Hirondelle paumée ~ Cheshire
avatar

Messages : 159
Date d'inscription : 18/07/2010

MessageSujet: Re: Degustation, petits plaisirs aux fruits [Gabriel]   Sam 10 Sep - 9:06

Le raisonnement du roi de trèfles était peut être un peu logique. Peut être. Un tout petit peu, hein, il ne faut pas trop en faire non plus, après on se retrouve à penser comme un Soumis, et au nom des Lumineux, ca serait un terrible et affreux parjure. Mais même avec cette preuve en soit sans doute convaincante, il était tout de même un petit peu, pour ne pas dire beaucoup, dubitatif. La maison, elle lui avait foutu del'eau dessus alors que c'était un chat ! Si ca c'était pas une preuve de mauvaise volonté et de partialité, alors qu'est ce qu'il vous manque je vous le demdande bien ! Mais de toute manière il n'avait pas le choix... Si l'autre le disait, sans doute que... Mieux vallait ne rien dire et attendre de voir. C'est encore la meilleure solution.

- Si tu le dis...

Un son extrêmement désagréable le fit regarder dans la direction d'où il était arrivé. Le temps qu'il tourne encore la tête, il avait dans sa main tout un arsenal totalement inutile, en plus d'avoir une montre qui se déclencha avec un petit "bip" simultanné à celui du roi de trèfles. Le voyant rire et partir, il comprit que le jeu commençait. Le roi de trèfles était partit vers la droite, alors ui irait vers la gauche. Gamin, il avait toujours adoré les labyrinthes. A chaque fois que sa mère le menait au Labyrinthe farceur, il était toujours aux anges et sautait dans tous les sens... Mais ca, il ne s'en souvient plus. La seule chose qu'il lui reste, c'est l'envie compulsive de se promener dans ces allées pour le simple plaisir de se perdre... Et celui de se retrouver ensuite, même si il est un petit peu déçu... Un labyrinthe dont on sors, c'est comme un mystère qui se voit avoir une explication parfaitement scientifique. Ca perd de tout son charme en un rien de temps.

Mais il fallait avouer qu'il était bien fait, celui là. Il n'y avait pas de points de repères, les pièces et les couloirs changeaient en un rien de temps... il était sur que en fait, il n'avait sans doute pas bougé de plus de quelques mètres. Mais la maison lui faisait faire tellement de tours et détours qu'il avait l'impression de marcher depuis des heures. Dans le fond, il ne savait pas. Peut être une heure était passée, peut être dix, peut être une poignée de secondes. Dans le rêve, le temps s'écoule de manière tellement aléatoire qu'il n'a aucune valeur à titre indicatif.

Il poussa une porte, et se retrouva dans une pièce faite uniquement de portes. Il y en avait de toute les couleurs, des rouges, des vertes, des roses à rayures, des noires, des en verres... Il se doutait bien qu'il fallait en choisir une, mais laquelle... Il se rendit compte, au bout d'un moment, qu'il n'en avait qu'une seule qui soit jaune, et pas de bleue. Si on lui avait donné des clés de cette couleur, c'était sans doute qu'il y avait une bonne raison... Il utilisa la clé pour ouvrir la jaune. De l'autre côté, il y avait un immense couloir, tout de jaune. Les murs, le plafond, le sol, même le ciel qu'on voyait à travers la fenêtre. Ca faisait mal aux yeux. Il fit un pas en avant, et le sol, de solide et sur, devint mou et gélatineux. Sans avoir eu le temps de réagir, il était déjà englué dedans jusqu'à la taille. Il se débattit rapidement, mais il se retrouva submergé en quelques instants... Et il tomba, pour atterrir lamentablement par terre. Maintenant, c'était un couloir tout bleu, entièrement. Portes, fenêtres, sol, tout... Ca sera moins facile pour trouver la sortie là...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kalahan Fair
Roi de Trèfle ~Hare - Admin~ Floodeur planqué
Roi de Trèfle ~Hare - Admin~ Floodeur planqué
avatar

Messages : 181
Date d'inscription : 15/07/2010
Age : 28
Localisation : Somewhere...behind you!

MessageSujet: Re: Degustation, petits plaisirs aux fruits [Gabriel]   Sam 10 Sep - 16:43

La course eut tôt fait de commencé. Virant à droite, le Roi de Trèfles sautillait gaiement dans les allées du labyrinthe. Il savait que sa maison, allait tenter de les perdre tout les deux. Qu'il y est un gagnant ou pas, elle avait tout a gagné et rien a perdre, puisqu'elle s'était bien amusé depuis que son propriétaire avait ramené le Chess ici.

Kalahan avait donc décidé de marché dans cette allée de haies toutes noires. Tien sil remarqua seulement maintenant la couleur des haies. Alors que partout elles étaient vertes, ici elles étaient noires. Pourquoi ?? Il aurait pu interroger sa maison, mais ça aurait été de la triche. Alors, il prit le courage qu'il n'avait pas à deux mains, et se mis à courir dans cette allée noire.
Un peu plus loin elle tournait à gauche en un cercle parfait. Mais qui disait cercle, dans un labyrinthe disait aussi cul de sac. Et ce fut le cas. Kalou percuta la haie noire de plein fouet, poussa un cri sordide et fut avalé par les plantes noires qui composaient cette haie aussi étrange que lugubre.

Lorsqu'il ouvrit les yeux, hormis les innombrables griffures qu'il avait sur les bras, il avait les lunettes de soleil sur le nez. Il les releva sur sa tête et remarqua qu'il était dans une pièce toute rouge. Il s'assit en tailleur sur le sol, et regarda autour de lui. Il n'y avait pas de porte, ni de fenêtre, pas un défaut dans la peinture qui semblait encore toute fraiche. Il n'avait pas refait la peinture dans sa maison depuis un moment pourtant.

-Mais si ! Avec Gabriel !

Leur bataille de couleur avait été précédé d'un tapissage de son salon et de sa cuisine par un effort de volonté, et puis il avait une bataille de couleurs gouteuses et chantantes. C'était peut-être un indice.
Il passa en revue les étranges objets qu'il avait reçu de sa maison, et qu'il trouvait absolument inutile...et les idées farfelues qui pouvait y être associé. Sa maison ne pensait pas comme lui, elle lui obéissait, mais elle avait sa volonté propres et ses idées. Et les règles du jeu était les siennes, et pas celle de Kalahan ou de Gabriel.

Il avait un chapeau rouge sur la tête, c'était peut-être aussi un indice. Et il avait obtenu une clé rouge également. Il lâcha un petit soupir. Au jeu des réflexion il n'était pas le meilleur. Lui il était le Cauchemar qui devait détruire le Rêve et la créatrice de ce Rêve, et avec celui qui roupillait dans le désert, et accessoirement le maître de Gabriel, ils étaient Noir.
Il replaça ses lunettes sur son nez, et soudain, des morceau du décor lui apparurent plus distinctement. Il y a avait une fenêtre sur laquelle était versait du coulis de fraise en permanence, et une porte noir en trompe l’œil. Et la, juste sous lui une porte toute rouge avec une serrure rouge. Il récupéra les objet glissa la clé dans la serrure, et il fut aspiré à travers cette porte en riant comme un enfant.

Il fut recraché par une des haies du labyrinthe à l'exact opposé de là ou il avait été mangé. La haie était verte, elle devait sans doute être malade. Il leva la tête et remarqua qu'il se trouvait sous une arche fleuries, et que la couloir du labyrinthe devant lui semblait être si long qu'on en voyait pas le bout. Il se leva, et commença à avancer. Un rire grave et riche retentit et s'éteignit ensuite. Sous ses pieds il y avait de l'eau, toute bleue. Aussi bleue que la peinture. Et elle faisait ploc ploc sous ses pieds.
Kalou ne le savait pas, mais Gabriel se trouvait la dessous, a chercher comment sortir de sa pièce toute bleue sans porte ni fenêtre.

Kalahan avançait, dans les allées, et il marcha sur un soleil tout jaune qui se transforma en violet. Dans la salle de Gabriel, deux des objets bleus devinrent d'un joli orange . A lui de trouver l'utilité et la façon de sortir de la pièce.
Kalou lui, avançait toujours...

_________________
♣️ Noire Folie qui ronge mon être ♣️

♣️ Je couperai ceux qui doivent l'être♣️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gaia-no-sekkai.forumactif.org
Gabriel Sinfangs
Hirondelle paumée ~ Cheshire
Hirondelle paumée ~ Cheshire
avatar

Messages : 159
Date d'inscription : 18/07/2010

MessageSujet: Re: Degustation, petits plaisirs aux fruits [Gabriel]   Dim 11 Sep - 10:00

Pour être perdu, on peut dire que notre petite hirondelle l'était. Il ne savait absolument pas où il pouvait bien se trouver, et en fait ca commençait à l'agacer légèrement. Certes, c'est rigolo un labyrinthe, mais quand le dit labyrinthe n'est pas coopératif et qu'il commence à vous poser des énigmes étranges, ca devient nettement moins drôle tout à coup. Déjà, essayons de voir ce que nous possédons... une paire de menottes en fourrure noire, une chaine en argent, des cure dent, un tampon, paire de clé : bleue et jaune, sachant que la jaune avait déjà servit et ne l'aiderait donc plus et une paire de ciseau avec dents pointues. Et en face, on avait une salle entièrement bleue, et deux objets qui étaient devenus oranges ,un pot de chambre et un tableau. On ira très loin avec ca. Il se doutait bien qu'il fallait interagir avec ces deux objets, mais comment? En désespoir de cause, il finit par y aller au hasard. Il attrapa le tampon, et tamponna les deux objets devenus oranges. Le pot de chambre éclata d'un rire hystérique et lui fonça dessus, le percutant dans l'estomac. Le souffle coupé, il se retrouva propulsé en arrière... Et entra dans le tableau qui se trouvait dans cette arrière.

Il atterit durement sur le dos, et maugréa en pestant tous les saints qu'il ne connaissait pas. Il se frottait la tête et regardait autour de lui. Il avait l'impression d'être dans les plaine du rêve, mais quelque chose clochait. L'herbe restait verte, le ciel était bleu, et le soleil ne faisait rien de louche... C'était à n'y rien comprendre. Devant lui, il y avait une petite maison dans la prairie. En désespoir de cause, il décida d'aller y jeter un œil... L'intérieur ressemblait à s'y méprendre à sa propre maison... Ca sentait tout autant le sucre d'ailleurs... Sauf que au centre, il y avait un petit hérisson visiblement terrifié et roulé en boule. Lorsqu'il se pencha sur lui, il lui montra son petit museau en reniflant avec curiosité... Quant au reste... Il ne comprit pas trop ce qu'il se passa. En moins d'une minute, le voilà qui avait une tasse de thé à la main et qui parlait chiffons avec l'animal.

La discussion dura d'ailleurs une bonne demi heure avant qu'il ne se souvienne qu'ils faisaient la course au labirynthe à la base et qu'il ne lui restait plus que un quart d'heure pour trouver la sortie. En observant le hérisson qui visiblement était là pour le retenir, il se rendit compte qu'il lui manquait quelques pics... Il décida de les remplacer par les cure dents qu'il avait, et puis soudain, l'animal s'anima, grandit démesurément... Et le goba.

Il fut éjecté du tableau, trempé comme jamais. Il entendait encore le rire hystérique du pot de chambre. Se relevant avec mauvaise humeur ca en ayant assez de se faire balancer dans toutes les pièces de cette maison infinie, il réalisa alors que sa pièce toute bleue n'était plus une pièce, mais un immense couloir avec au bout deux statues d'anges, un homme et une femme qui faisaient face à un autel. Sans savoir pourquoi, il eut l'impression que c'était un mariage. Mais les deux statues affichaient un air désespéré, et le cheshire réalisa que leurs mains ne se touchaient pas, même si de loin on avait l'impression qu'elles se tenaient. En s'approchant, il vit que derrière, il y avait une porte bleue, mais les deux statues prenaient trop de place, il n'arrivait pas à les dépasser.
Sortant ses menottes, il attacha ensemble les deux statues. Il ne savait pas lui même pourquoi il avait fait ca, sans doute étais-ce logique. Du moins, ca sembla l'être, car les deux statues se mirent soudain à sourire, et elles furent avalées par le sol. Ne cherchons pas la logique d'une maison, hein. A la place, il alla pour ouvrir sa porte, mais soudain, alors qu'il avait commencé à la tirer vers lui, le rire de dingue revint, et il se retrouva sans prévenir dans la cuisine repeinte du roi et maître des lieux en présence de l'intéressé. Il s'était encore fait cracher sans ménagement par un des murs. Plus d'allées étranges, plus de pièces unicolores... Il comprit qu'il avait perdu, alors il esquissa une petite mine boudeuse.

- T' as gagné...

Toujours boudeur, il reposa sur la table ses ciseaux et sa chaîne qu'il n'avait pas eu le temps d'utiliser. En regardant sa montre, il constata qu'il avait eu trois minutes de retard. La rêveuse avait du jouer avec le temps, et il était passé plus vite que ce à quoi il s'attendait. Attendant de voir ce que serait le gage de Kalahan, il alla vers le lavabo pour se laver les mains. Entre la bave de hérisson et le fait de passer la moitié du temps à tomber, ce n'était pas du luxe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kalahan Fair
Roi de Trèfle ~Hare - Admin~ Floodeur planqué
Roi de Trèfle ~Hare - Admin~ Floodeur planqué
avatar

Messages : 181
Date d'inscription : 15/07/2010
Age : 28
Localisation : Somewhere...behind you!

MessageSujet: Re: Degustation, petits plaisirs aux fruits [Gabriel]   Sam 17 Sep - 23:47

Et le Roi de Trèfle marchait, tout seul dans le corridor de haies vertes. Il n'y avait plus comme accompagnement à ses pas léger, le silence. Un silence qui n'était pas lourd, un silence qui n'avait rien de méchant. Kalahan vivait avec ce silence depuis si longtemps qu'il n'avait plus l'impression qu'on puisse appelé ça silence, tant les bruits qui le composait et échappaient à l'oreille normale étaient différents.

Il entendait battre son propre coeur, doucement très doucement, et les chute d'eau devant lui semblait avoir la même cadence pour s’écouler le rocher, comme si quelqu'un nageait un peu plus haut pour perturber le flux discontinue qui s’abattait plus bas.
Kalahan passe sous la cascade et se retrouva devant une énorme haie, qui semblait avoir dévorer une chose plus grosse que lui.

Et tel, Saint-Exupéry dans son lit, que Kalou n'avait jamais lu, il se mit à imaginer ce qu'il pouvait un avoir dans ce ventre feuillu. La hais semblait souffrir, comme une génisse sur le point de mettre bas. Il était un petit prince devant une chose énorme et inconnu. Et si dans le livre le serpent avait avaler un éléphant, ici la haies ne pouvait avoir fait de même ! Sa maison n'aurait jamais laissé entrer d’éléphant en elle, parce que un éléphant c'est sale ! Et puis c'est beaucoup trop lourd à porter et supporter sur un sol aussi fin.

-Qu'as-tu donc manger ? Demanda-t-il en glissant sa main, dans le petit sac rouge à sa ceinture.

Il avait rangé tout ses objets la dedans pour éviter d'en perdre en rouge.. Mais il y en avait un qui avait disparu et il ne savait plus déjà lequel c'était qu'il avait eu en plus jusqu'à maintenant. La haie poussa un gémissement, et lui pris le cutter dans sa main. La suite allait gore et sanglante de feuille vertes ! Pauvre haie ! Elle allait comprendre ce que ressentait les moutons lorsqu'il fallait les tondre un peu avant l'hiver. Le roi de trèfles coupaient les feuilles une par une avant de planter son cuter dans la haies qui avaient d'étranges sursaut. Et enfin il dégagea ce que cette pauvre haie avait avalé, en désespoir de cause. Quelle idiote.

-Une porte ?!

Il fallait avoir envie de manger une porte quand même. Surtout aussi grosse ! La porte était une porte a double battant toute blanche, avec une clé bleue en vitrail dessiné en symétrie sur chaque porte.
Il plongea sa main dans sa sacoche a nouveau, et prit la clé verte qu'il lui restait et la poussa dans le trou de la serrure. Le vitrail se colora de vert et des petit anneau apparurent un peu partout. Saisissant le fil de fer il entreprit se le glisser dedans et de faire un joli nœud bien solide.

Deux minutes après, la pièce se renversa et il se rattrapa à son croisement de fils de fers, battant des pieds dans le vide. Et la porte s'ouvrit en l'aspirant vers le haut. Il se retrouva devant une porte toute noire, et passa à travers. Et il se retrouva dans sa usine. Un rire hystérique, qu'il reconnu comme être celui d'un sceau qui se baladait parfois dans la chambre d'amis avant de disparaître subitement retentit.

Il regarda sa montre et remarqua que le temps s'était arrêté. Il comprit donc qu'il avait gagné, envoya un baiser vers le plafond de sa maison, qui devint d'un rouge léger avant de redevenir blanc.

-Rend moi le Chess maintenant... dit-il d'un ton mielleux.

Et c'est quelques minutes plus tard alors qu’il était tranquillement assis sur le comptoir de sa cuisine que le brun surgit de l'un des murs, et esquissa une moue boudeuse lorsqu'il l’aperçu.

- T' as gagné...

-On dirait bien se contenta-t-il de répondre.

Gabriel se dirigea vers le lavabo. Il semblait avoir besoin de se laver. Son parcours semblait avoir plus laborieux et plus sale que le sien. D'ailleurs, maintenant qu'il y pensait il regarda sa main. Il s'était coupé avec le cutter. Mais il n'avait pas eu mal jusqu'alors.

Que pouvait-il bien lui donner comme gage ? Kalahan n'en savait strictement rien. Celui d'être obligé de passer une semaine avec lui dans sa maison farceuse ou bien encore de l'obligé a lui faire des sucreries à la myrtille à vie ? Non c'était vraiment un choix difficile. Et Kalahan n'avait pas pour habitude jouer avec quelqu'un d'autre que lui.
D'ailleurs sa maison farceuse les avait de nouveau mis à poil...elle semblait les aimer dans cette tenue. Kal réfléchissait, et se dirigea vers s chambre pour y trouver de quoi se faire un pansement pour sa main. Il dit a Gabriel de le suivre pour que ce dernier puisse trouver de quoi se rhabiller, ce qu'il comptait faire lui aussi. La maison pouvait créer beaucoup de chose, mais le vêtement elle semblait ne pas vouloir les faire. Pas sa faute, si elle était voyeuse en plus d'être joueuse ! Il l'avait un peu faite à son image.

-J'aurais bien envie d'une mousse à la myrtille déclara-t-il tout haut.

Il ne savait même pas à qui il s'adressait, mais cela semblait bien être a Gabriel. Et même lui n'en avait pas conscience. Après tout Kalou était un Roi, il avait bien le droit à quelque petit caprices parfois non ? Et son regard se posa sur Gabriel, alors qu'il était allongé de tout son long sur son lit pourvu de dent. Finalent il s'adressait peut-être bien au Chess.

_________________
♣️ Noire Folie qui ronge mon être ♣️

♣️ Je couperai ceux qui doivent l'être♣️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gaia-no-sekkai.forumactif.org
Gabriel Sinfangs
Hirondelle paumée ~ Cheshire
Hirondelle paumée ~ Cheshire
avatar

Messages : 159
Date d'inscription : 18/07/2010

MessageSujet: Re: Degustation, petits plaisirs aux fruits [Gabriel]   Dim 18 Sep - 19:42

[HJ: C'est hideusement court... Mea culpa T____T]

Certes, Gabriel était un petit peu agaçé d'avoir perdu, mais dans l'ensemble il le vivait bien. On ne peut pas tout le temps gagner, après tout, et dans l'ensemble, il s'était bien amusé... Mais c'est quand même un petit peu rageant...
Le chess faisait, en fait, de gros efforts pour ne pas être de mauvaise foi. Ca serait mal poli et méchant, après tout jusqu'à présent Kalahan avait été très gentil, et très amusant envers lui. Alors il fallait bien qu'il reste, également, correct... Rester correct... un soupir boudeur lui échappa, mais maintenant qu'il était propre et qu'il se sentait moins poisseux, ca allait déjà nettement mieux. L'humeur de Gabriel va, vient, c'est comme un cerf-volant un jour de mistral. On ne peut pas savoir dans quelle direction elle ira, on ne peut que la suivre du regard.

En parlant de gentillesse, voilà qu'on lui avait proposé de le suivre pour pouvoir se couvrir. Quelle excellente idée il avait eu là ! Son visage se fendant d'un beau sourire en demi-lune, il avait suivit le roi de trèfles pour s'installer à côté du miroir et regarder qu'est ce qui lui irait bien... C'était qu'il y avait le choix là dedans ! Il finit par se décider pour un pantalon noir près du corps et lacé, et un haut bleu nuit sans manches muni d'un col en v. Simple, efficace, et joli. Plus qu'à espérer que la maison serait du même avis histoire qu'il ne cosplay pas à nouveau Adam. Il n'a rien contre lui, mais être habillé c'est bien aussi parfois. Surtout quand on joue, se bat, bouge dans tous les sens... C'est plus confortable, et psychologiquement on se sent mieux tout de même.
Il entendit sa déclaration, et regarda le reflet du roi de trèfles en se mordillant la lèvre d'un air songeur. Une mousse aux myrtilles?

- Si on demande à ta maison, elle nous en donnera, non?

C'est ca qui est bien avec la maison magique, c'est que presque tout ce qu'on veut, on peut l'avoir. Si c'est pas beau la vie... Sauf les vêtements apparemment, eux, elle les aime pas... Ou bien simplement qu'elle les aime eux sans. Allez savoir. Passant une main dans ses cheveux d'un air absent, il tentait de se souvenir de la recette d'un tel plat. Sa mémoire a toujours été défaillante... Enfin, d'aussi loin qu'il se souvienne, elle n'a jamais été une foudre de guerre.

- Si tu as assez de myrtilles pour, on peut la faire ensemble, si tu veux.

Cuisiner à deux est toujours plus amusant que cuisiner seul, après tout. En attendant, voilà qu'il venait d'éclater de rire en constatant que le double de Kalou dans le miroir venait lui aussi de se dédoubler et faisait maintenant des pirouettes dans les airs, entouré de papillons verts à pois violets. Il n'y a poas à dire, il l'aime bien cette maison ! Et en même temps, il se dit qu'il fait bien de ne pas l'avoir pour ennemie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kalahan Fair
Roi de Trèfle ~Hare - Admin~ Floodeur planqué
Roi de Trèfle ~Hare - Admin~ Floodeur planqué
avatar

Messages : 181
Date d'inscription : 15/07/2010
Age : 28
Localisation : Somewhere...behind you!

MessageSujet: Re: Degustation, petits plaisirs aux fruits [Gabriel]   Sam 26 Nov - 18:43

Une fois dans la chambre, le roi de trèfles se contenta de s'allonger sur son lit. Il allait s'habiller, oui, mais pour le moment il était occupé à regarder un des murs de sa maisons, comme s'il communiquait avec lui. C'était peut-être le cas, après tout, dans un rêve si une maison peut avoir une conscience, pourquoi un mur ne pourrait pas etre vivant. D'ailleurs, si on y regardait bien, on pouvait voir des oreilles tracé en filigrane leger sur chaque mur de cette maison, donnant une véritable contenance au proverbe humain : les murs ont des oreilles.

Gabriel trouva des vêtements à son gouts. Et Kalou en fut même surprit, de voir des touches de couleurs autre que le violet myrtille. Sa maison avait encore frappé, et il lui adressa un remerciement silencieux. La maison fut secouée de petit tremblement et se figea tout coup. Une vague d'envie traversa les murs et parvint jusqu'à Kalahan. Cette vague que Gabriel ne put pas ressentir. Le Roi de Trèfles repondit au sourire du Chess par un sourire carnassier et fini par se lever. D'un geste a l'apparence annodine il glissa ses doigts sur le mur de sa maison, en hochant la tête doucement. Pourquoi ? Et bien parce qu'il y avait un être qui venait de se perdre tout près de chez lui, et que sa maison commençait a avoir fait d'autre chose que de jeux. Il venait de lui donner l'autorisation de se faire plus belle à l'extérieur, pour avoir le droit de devorer ce pauvre être perdu. Il y aurait un reveur de moi que la rêveuse venait de perdre et qui n'ouvrirait jamais les yeux dans le monde réel...car ceux que Kalahan devoraient dans le rêve restaient bel et bien mort dans le monde réel.


- Si on demande à ta maison, elle nous en donnera, non?

Kalahan secoua la tête négativement. Sa maison pouvait beaucoup, mais elle était occupé et redevenait le temps de son repas, une maison presque normal. D'aillerus ses doubles virevoltants dans le miroir disparurent l'un après l'autre en faisant un signe de la main a Gabriel, pour lui dire aurevoir. Il ne restait qu'un seul Kalahan, avait un étrange habit, tout plein de trèfles sur lui, qui disparut en dernier du miroir.

-Mais maison est occupée maintenant...et puis c'est ton gage ! Dit-il en sautillant vers le porte.

Il voulait que Gabriel lui fasse sa mousse à la myrtille et pas autre chose ! Sa maison avait le timming parfait pour l'aider. Le chess semblait l'aimer cette maison, et tant que c'était reciproque il n'avait rien a craindre, mais s'il sortait de là, ce serait come s'il n'y était jamais venu. On n'entre pas dans la maison de Kalahan si le Roi de Trèfles ne le veut pas.


- Si tu as assez de myrtilles pour, on peut la faire ensemble, si tu veux.

Le Roi de Trèfle resta songeur un moment. Est-ce qu'il allait lui accordé son désir ou pas.

-D'accord je veux bien t'aider, mais après tu me fera visiter ton magasin de bonbon !

Et il demanda ça avec le regard et le sourire d'un gamin de quatre an à qui on a promit qu'il allait voir le père noël le même jour. Il était aux anges, enfin aux démons...et puis l'expression on s'en moque, du moment qu'il peut avoir ce qu'il veut.
Il entraina donc Gabriel a sa suite, dans un couloir si petit, qu'on se demandait où était passé les autres kilomètres qu'il avait parcouru avant.

Et les voilà dans la cuisine maintenant. Un cuisine qui elle n'avait pas changé d'un pouce. Toujours aussi chaleureuse et acceuillante. On comprenait vite que c'était la pièce favorite du roi de Trèfles et qu'il y passait beaucoup plus de temps que dans son lit pourvu de dent ou dans sa salle de bain toute myrtillée.


- J'ai un peu de myrtile de le frigo...il faudrait d'ailleurs que je refasse le plein tiens...

Il ouvrit le dit frigo et a force de voyage fini par poser sur la plan de travaille, cinq gros saladier plein de ce petit fruit sombre et un peu amèr.

-Tu pense qu'n en aura assez ? Demanda-t-il tout naturellement.

Pour lui, ces cinq saladier, était un peu...c'était quoi quand il en avait en quantité suffisante ou bien quand il en avait trop ? Et bien c'était un secret entre sa maison et lui pour le moment.

_________________
♣️ Noire Folie qui ronge mon être ♣️

♣️ Je couperai ceux qui doivent l'être♣️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gaia-no-sekkai.forumactif.org
Gabriel Sinfangs
Hirondelle paumée ~ Cheshire
Hirondelle paumée ~ Cheshire
avatar

Messages : 159
Date d'inscription : 18/07/2010

MessageSujet: Re: Degustation, petits plaisirs aux fruits [Gabriel]   Ven 2 Déc - 17:19

Il était un petit peu surprenant de constater que malgré toutes les production farfelues et parfois pour le moins étranges de cette maison, elle ne puisse pas faire de mousse à la myrtille. Qui sait, peut être y était-elle allergique... Ceci expliquant cela, on aurait peut être la raison du fanatisme de son possesseur envers les myrtilles. Pauvre être ne pouvant manger son fruit préféré... Il y a de quoi devenir fou, assurément. Il faut rémédier à ca tout de suite, nourrissons le Kalahan !! Après sauvez Willie.... Il faut bien que l'industrie du cinéma de refasse, mes amis. Toujours dans la joie et la bonne humeur, on tente de se souvenir de ce qu'il faut faire pour obtenir une mousse à la myrtille. Et pouvoir enfin combler les pauvres envies de ce roi frustré par l'injustice de ce merveilleux monde. Et pour être franc... C'était nébuleux. Pas grave, on trouvera toujours un moyen de s'amuser quand même. Après tout, c'est le plus important. S'amuser, encore et toujours, toujours rire, et ne pas tenter de se souvenir, parce que les souvenirs disparaissent... Ou en appellent d'autres, qui eux ont été oubliés et qui font mal au cœur à se rappeler.

Investi d'une nouvelle mission d'ordre assurément divin, voilà que notre beau cheshire était allé à la cuisine, cette belle et chaleureuse cuisine qui pourtant ne remplissait que partiellement sa mission qui consistait à nourrir son possesseur avec tout ce qu'il aimait et qui était bon pour sa santé. Quelle fourbe petite... Mais comme elle est gentille, on l'aime quand même et on la gronde pas trop fort pour éviter qu'elle le prenne mal. Une cuisine vexée, c'est comme une machine a coudre outrée. C'est très dangereux et ô combien vicieux. Et puis voilà que c'était devenu son gage... tant mieux, c'est un gage facile à faire, et pas trop ennuyeux. C'est toujours amusant de cuisiner, même si cuisiner avec quelqu'un, c'est encore mieux ! On captura ainsi de la gélatine qu'on mit à ramollir une dizaine de minutes dans de l'eau, on mixa deux saladiers de myrtilles avec du citron, on mit de la crème et de la gélatine chauffée, et on demande à Kalou de battre des oeufs en neige, parce que les battre soi, c'est chiant, autant exploiter les autres, tout en incorporant peu à peu des cuillers de sucre aux oeufs alors qu'ils se faisaient battre. (Appelons la SPO). En attendant qu'il batte les pauvres pour qu'ils deviennent tout grands tout beaux, il s'était penché sur le cas du frigo. Y avait même... UN PICK UP!! Alors pendant que le roi de trèfles souffrait à se tuer les bras pour le plaisir futur de son estomac, le confiseur dégustait le biscuit et surtout le chocolat qu'il y avait dessus, assis sans aucun remords sur le plan de travail et parfaitement heureux d'être là et de regarder les autres travailler.

-Oui, si tu veux. Par contre, je te préviens, ca sent le sucre très très fort. Il y a des gens qui n'aiment pas...

Disons que le sucre, c'était un fait. Le sucre qu'on étuve et chauffe, travaille et cristallise toute la journée avec une aération tout à fait relative, c'est tout un autre problème, et ils étaient nombreux, les ingrats à dire qu'ils trouvaient ca écoeurant.

Voyant que le roi de trèfles avait enfin terminé de battre ses victimes, il prit le saladier, et incorpora ainsi le résultat d'une longue torture à la préparation initiale. Dix minutes plus tard, parce qu'il est consciencieux et préfère avancer doucement mais être content du résultat, il mit un torchon sur la saladier, et le déposa avec un grand sourire annonciateur de travaux terminés au frigidaire. Une fois ceci fait, direction le lavabo pour se laver les mains, puis pour faire la vaisselle. Il ne faut jamais la laisser traîner, la fourbe, après elle fait des petits et elle se met à muter. Pas l'espace d'une seule seconde il n'avait pensé si il ne faisait pas un trafic de myrtilles par hasard vu le nombre qu'il possédait. heureux sont les simples d'esprits. Mais comme tout était beau, terminé et propre, voilà qu'il s'ennuyait, le petit, ainsi il... jeta le papier de pick up ! \o/. Et puis il s'ennuya à nouveau, alors il partit se vautrer sur une chaise et regarder par la fenêtre.

- Dis, tu sais pourquoi les corbeaux ressemblent?

Pour lui c'était une phrase parfaitement logique et fondée. Et comme Kalou il est trop fort, il v a sûrement trouver ce que ca signifie. Mais sans prévenir, et à brûle-pourpoint, voilà que le chess s'était levé d'un bond, fleur au canon et fusil à l'épaule, tout fier, content et énergique.

- On va voir mon magasin de bonbons?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kalahan Fair
Roi de Trèfle ~Hare - Admin~ Floodeur planqué
Roi de Trèfle ~Hare - Admin~ Floodeur planqué
avatar

Messages : 181
Date d'inscription : 15/07/2010
Age : 28
Localisation : Somewhere...behind you!

MessageSujet: Re: Degustation, petits plaisirs aux fruits [Gabriel]   Dim 12 Fév - 23:42

Sa maison pouvait en faire des choses, elle pouvait même manger les gens qui s'aventuraient dans la forêt sans espoir d'en sortir...mais faire des mousses à la mytilles, c'est juste qu'elle ne savait pas. Elle pouvait faire le plein de fruits, de gateaux, changer des miliers de fois sa decoration intérieure, mais elle ne pouvait pas faire des plats tout prêt, les produits bruts mais pas les produits finis.
Mais Kalahan, il l'aimait sa maison, qu'il avait fait à son image, il l'aimait comme il n'aimait personne. Dans sa forêt, dans son antre bizarre et dans son délire...il avait fait le monde inverse de ce que voulait la Rêveuse. Elle était le Rêve il était était le Cauchemar. Le Yin et le Yang...l'un ne va pas sans l'autre, même dans un monde qui n'a rien de réel.

Il lui donna les oeufs à battre, ce qu'il fait à grands moulinets de bras. Sans jamais dire qu'il avait mal où non, sa maison lui insuflait la force et l'énergie nécéssaire. Il avait l'habitude de le faire même si lui n'utilisait pas les même ingrédients que Gabirle pour le faire. Mais enfin, chacun sa technique, comme pour la délicieuse charlotte qu'il avait fait avant de devoir faire un jeu de piste mémorable. Gabriel s'était assis sur son plan de travaille, pour manger un biscuit qu'il ne connaissait pas que sa maion avait du trouver dans on se quel coin de l'esprit tordu de son dernier repas...enfin le roi de Trèfles s'en moquait, il y avait plus important pour lui à ce momet là, ét c'était de monter les blanc en neige pour faire sa mousse !


-Oui, si tu veux. Par contre, je te préviens, ca sent le sucre très très fort. Il y a des gens qui n'aiment pas...

Kalahan sans cesser de battre les oeufs, leva les yeux vers lui. Son regard rougeoya tandis qu'il offrait un grand sourire.

-Ce n'est pas grave...le sucre c'est bon. Alors l'odeur du sucre qui colle on aura qu'à la manger et la lecher !

Mais oui c'était tout a fait logique de manger et de lecher les odeurs trop collantes. Une technique dont devrait se munir le monde réel, parce que les bonnes odeurs qui font baver, si elles se mangeaient, et ben ça couterait moins cher au moment du repas !
Mais dans le rêve il n'avait pas de soucis à se faire pour le poids, donc il pouvait avaler autant d'odeur et de sucreries qu'ils le voulaient !


-Fini de battre les oeufs !

Et Gabriel lui vola le plat pour melanger le tout et le mettre au frigo, avant de jeter le papier de son biscuit inconnu et d'aller s'assoir à la table. Kalahan lui posa les ustenciles dans l'evier...et le bac se rempli d'eau. Gabriel vint lui donner un coup de main pour la vaisselle, l'essuyage et même pour le rangement dans les placards.

De nouveau le brun s'assit à la table et laissa son regard se perdre dans la fenêtre. Kalahan lui communiquait avec sa maison, qui venait de finir son repas, et qui ronronnait de plaisir. Un douce chaleur se diffusa dans la maison, comme si on avait allumer un chauffage. Une chaleur digne de l'influence de Neil, qui donnait presque envie de dormir.


- Dis, tu sais pourquoi les corbeaux ressemblent?

Hein ? Il manquait pas des mots dans cette phrase là ? Bah sans doute...enfin Kalahan s'approcha de la fenêtre et y jeta un coup d'oeil. Il donna un coup de langue désaprobateur. Il n'aimait pas les corbeaux, qui venaient finir les reste du diner des ombres qui circulaient dans la forêt.

-Parce que des bureaux ils sont pas...

Mais hop voilà que Gabychou lui faisait une proposition du tonnerre ! Kalahan lui sauta tout bonnement au cou, avec le sourire d'un gamin a qui on promet un cadeau de Noël !

-Oh oui on y va on y va on y va ? Tout de suite maintenant !

Son regard était brillant et son sourire radieux. L'espace d'un instant, la maison devint toute noire, et l'instant d'après, ils étaient à l'éxtérieur. En plein milieu de la forêt, et il n'y avait plus aucune trace de la maison, juste une cabane qui avait connu des jours meilleurs.

-Je te suis !

Maintenant c'était a Gabriel de lui montrer le chemin. Kalahan lui, se contenta de le ramener à la sortie de la forêt traître, pour eviter que cette fois encore, il ne se laisse avoir par le chant berçant de cette forêt effrayante.

_________________
♣️ Noire Folie qui ronge mon être ♣️

♣️ Je couperai ceux qui doivent l'être♣️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gaia-no-sekkai.forumactif.org
Gabriel Sinfangs
Hirondelle paumée ~ Cheshire
Hirondelle paumée ~ Cheshire
avatar

Messages : 159
Date d'inscription : 18/07/2010

MessageSujet: Re: Degustation, petits plaisirs aux fruits [Gabriel]   Mar 21 Fév - 16:18

Le temps passe vite quand on s’amuse, surtout dans un monde où le temps ne passe pas, ou passe bien trop. Si ca se trouve, les deux venaient de passer des années dans cette maison sans même s’en rendre compte. Tant qu’on la passe en bonne compagnie, une année, un siècle ou une seconde, ca ne fait pas de différences. Avec insouciance, il avait à présent terminé sa belle mousse aux myrtilles, comme si il en avait préparé toute sa vie. En fait il s’est toujours arrêté aux mousses au chocolat, mais puisqu’on lui a demandé myrtilles, on s’adapte à la demande. Et puis il faut avouer qu’avec un assistant tout dévoué, on avance bien plus vite que tout seul et sans maison magique pour vous épauler. La mousse étant mise au frigo, la vaisselle faite, le tout séché et rangé, on pourrait s’ennuyer, mais Gabriel est débrouillard, et la maison est toute puissante puisque voilà qu’un biscuit bien aimé viens d’apparaître le nourrir ! Et quand on mange, c’est toujours bien mieux que quand on reste sans rien faire. Il resta à savourer. Il savait pas ce que c’était, encore moins à quel goût ca pouvait être, mais en tout ca c’était bon, et il ne demandait rien d’autre. Quoi que. En fait, savoir la recette, ca pourrait être bien, il gagnerait peut être en se mettant à vendre ces choses inconnues au bataillon mais assurément appréciées des papilles. Enfin. On trouvera bien un jour. Ou pas, mais ce n’est pas grave, tant qu’on s’amuse.

En moins de temps qu’il n’en faut pour dire biscuit, voilà qu’iles étaient dehors, la maison derrière eux. Enfin, maison, vu la tête qu’elle tirait en en sortant, on ne pouvait pas dire qu’elle méritait réellement son nom. Disons cabanon usé jusqu’aux poutres par les ans et les intempéries. Mais maintenant qu’il avait été dedans, il savait que ce n’était qu’un piège de plus dans cette forêt à la si mauvaise, et justifiée, réputation.

- Au revoir maison ! A bientôt !

Est-ce idiot de dire au revoir à une maison quand celle-ci est magique, la question mérite d’être discutée et argumentée. Mais puisque pour le moment il est là pour faire le guide et pas le philosophe, il va falloir cesser de s’en inquiéter.
Egrenant autour de lui des fleurs, de petits papillons, et autres sucreries bisounoursiennes, le confiseur avançait dans la forêt, bien que ses paupières soient aussi lourdes que celles de sa créatrice à partir de 22 heures en soirée (ou plus tôt quand le mode social n’est pas activé). Mais Kalahan veillait, il ne s’endormi donc pas, malgré l’envie évidente de le faire, et autres inspirations étranges, du genre de se dire que le joli petit buisson de ronces là bas semblait incroyablement confortable à bien y regarder.

Cette étrange volonté disparu cependant dès la lisière de la forêt atteinte, ainsi il recommença à sourire à sa manière, heureuse et en même temps aussi pleine de sens qu’un cours d’histoire de la langue, tout en faisant des petits commentaires sur le temps, les nuages verts, ou bien l’herbe rose. En même temps, il continuait son petit bonhomme de chemin, tout en ramassant des branchages. Il se servait du bois d’ici pour faire des figurines qu’il donnait en surprise avec ses bonbons.

- On y est presque, regarde !

On pouvait voir sa maison qui ressemblait un petit peu à un champignon poussant en plein milieu de cette plaine sans autre relief qu’un ou deux buissons rachitiques et une antilope à ailes de passage. D’ailleurs, elle avait l’air bien fatiguée, sa maison. Comme si elle avait passé une dizaine d’années toute seule sans personne pour s’en occuper. Il fit une petite mine contrariée en s’approchant.

[colo=blue]- Elle allait mieux quand je suis partit… Naäy a du jouer avec le temps…[/color]

La Rêveuse était bien connue pour avoir une notion du temps approximative. Comme les chiffres d’ailleurs, mais ca, ce n’est qu’un détail. Avec un soupçon d’inquiétude, il approcha, et ouvrit la porte. Il eut un petit mouvement de recul. L’odeur de sucre fermentée en était presque solide. Il entra et gagna immédiatement les fenêtres pour aérer un petit peu. Curieusement, mis à part l’odeur, tout ce qu’elle contenait avait eu l’excellente idée de ne pas pourrir. Sauf le lait qui avait tourné. Il soupira et alla jeter la chose. Puis il le rejoignit.

- Bon, il y a pas mal de boulot à faire pour rattraper tout ca, mais c’est chez moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kalahan Fair
Roi de Trèfle ~Hare - Admin~ Floodeur planqué
Roi de Trèfle ~Hare - Admin~ Floodeur planqué
avatar

Messages : 181
Date d'inscription : 15/07/2010
Age : 28
Localisation : Somewhere...behind you!

MessageSujet: Re: Degustation, petits plaisirs aux fruits [Gabriel]   Ven 18 Mai - 10:31

Suite ICI

_________________
♣️ Noire Folie qui ronge mon être ♣️

♣️ Je couperai ceux qui doivent l'être♣️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gaia-no-sekkai.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Degustation, petits plaisirs aux fruits [Gabriel]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Degustation, petits plaisirs aux fruits [Gabriel]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Petits plaisirs avec un maximum de calories ^^
» Euuh ... Chemin sil vous plait ? ( PV Alicia Foxer )
» Les petits plaisirs de la vie, recrute ! [OPEN]
» Petits plaisirs forestiers en famille[PW Nalphégius]
» La Caverne aux Milles et un Plaisirs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Toile des Rêves :: Le Reflet du Cauchemar :: La Forêt Traître :: Le Cottage de Trèfle.-
Sauter vers: