AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ...::...Kalahan...::...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kalahan Fair
Roi de Trèfle ~Hare - Admin~ Floodeur planqué
Roi de Trèfle ~Hare - Admin~ Floodeur planqué
avatar

Messages : 181
Date d'inscription : 15/07/2010
Age : 28
Localisation : Somewhere...behind you!

MessageSujet: ...::...Kalahan...::...    Jeu 15 Juil - 17:16



Pour se mettre dans le bain:

Nom: Fair

Prénom: Kalahan

Âge: 21 ans (en apparence, le temps l'a oublié, il faut croire)

Métier: ...

Lieu de résidence: Au fin fond de la forêt traître...

Rang demandé: Roi de Trèfle

Quelle card êtes vous? Hare

Qui il y a, sur votre avatar? Izaya Orihara - Durarara!!

Et votre vous?:

Description Physique : Le Roi de Trèfle est en apparence un jeune homme d'une vngtaine d'années...le temps à cesser de s'écouler sur son visage lorsque son Alice a quitté ce monde. C'est donc un jeune homme d'une vintaine d'années, toutes fraîches, un corps bien dessiné et qui attire le regard. Mais il n'a plus envie d'attirer les regards...malgré sa peau blanche, presque pâle, ses beaux cheveux noirs coupés courts, et ses magnifiques yeux d'un rouge rubis, ayant une forme legerement bridé, autrefois il était un japonais de base, qui ne demandait qu'à fuir la réalité pour un morceau de rêve et de couleurs. Kalahan est grand, combien exactement il ne sait pas, on ne calcule pas sa taille dans un rêve...mais approximativement il fait 1m75. Souvent vetu de noir, parce qu'il estime que sa sombre folie doit se voir même à l'extérieur (comme si son air de fou ne suffisait pas). Il sait se faire oublier et passé inaperçu, tout comme il sait se faire remarquer. Ses yeux font parfois peur aux jeunes Cards fraichement debarqués. Il porte à l'intérieur de son poignet sa marque de Rabbit: une sorte de Trèfle aux feuilles allongées, de couleur rouge sombre. La dernière feuille est une aiguille. En dessous de la feuille la plus a droite, il y a un coeur noir cerné de rouge...la marque de son Alice disparu(e). Il a souvent l'air debraillé et sombre...sauf quand il a une idée qui lui court dans la caboche...alors là il sourit, il est presque heureux! C'est assez étrange à voir. Il a une manie, il se ronge les ongle pour pas grand chose...que ce soit pare qu'il est content ou parce qu'un détail quasi-insignifiant l'embête.

Description morale : Kalahan est fou. C'est un Rabbit qui a perdu la raison! Il a partout cet age que l'on qualifie souvent "d'âge de raison", mais lui pourtant il à perdu la sienne...alors pourquoi? Et bien c'est une chose assez simple à expliquer dans ce rêve mes amis. Kalahan avait avec lui "Cely", son Alice, son precieux diamant, son bonheur cristallisé...et bien aujourd'hui il ne l'a plus. La douleur qu'il a ressenti lorsque le lien avec son precieux bonheur a été coupé la fais sombré dans l'âbime noir du desespoir et de la douleur permanente. Mais l'intensité de ce qu'il a alors ressenti ne l'a pas laissé mourir. Au contraire cette douleur, pour lui signifiait que la Mort était une chose qui faisait bien plus mal, cette douleur était celle de son Alice condannée à une vie de douleur...
Coupé...son lien, avec "Cely"...et l'Araignée n'avait pas jugé bon de le recollé...alors dans sa noirceur d'âme toute neuve, il decida que puisqu'il ne pourrait plus jamais être heureux, il irait couper, sectionner, arracher, causant la plus grande douleur possible, voire même la mort des Alices et des Rabbits qu'il avait pris en grippes (soit tous en fait...le bonheur lui était insupportable, il lui est toujours). Autrefois il était obscédé par le bonheur et la violence...Cely incarnait son bonheur et sa force la violence qu'il aimait tant...Aujourd'hui sa passion est devenue celle de couper les liens et la vie de ceux qui croit encore au bonheur!
Kalahan est fou, c'est un fait, un verité que l'on ne peut contourner. Il aime briser les autres pour sa propre satisfaction, qui ne dure jamais longtemps, il y a toujours quelque chose à couper...Il entraine avec lui les Rabbits qui sombre dans le noir de la folie comme lui, leur apprenant à couper et arracher le bonheur du coeurs des Cards liés...
Il a un contact assez difficile avec les gens, il aime trop sa douleur et la noire solitude de son coeur meutrit. Mais lorsqu'il a une idée en tête, il peut devenir agréable, presque gentil (mais ne le lui faite pas remarquer, il sombrerait immédiatement dans son noir abîme de folie furieuse)...mais c'est une gentillesse qui n'est qu'interessée...
Prenez garde...le trèfle est une mauvaise herbe...vous le saviez non?


Histoire : "Kalahan! On a besoin de toi dans la salle des machines!"

Le jeune homme hocha la tête. Il se trouvait là parce que son père dirigeait l'entreprise...Il bossait là parce qu'il n'avait pas le choix. Et aussi parce que son père le payait comme un employé normal! Et qu'il avait besoin de cet argent, pour ses études. Jeune homme desinteressé de la vie, il revait de d'un monde plein de couleur, il revait d'un bonheur qui lui semblait inaccessible! Sa mère était morte dans un accident de voiture il y a quelques années, mais il s'en était plutôt bien remit...en fait il avait appris à prendre une certaine distance avec les coups durs de la vie. Enfin en dehors du boulot, qui se faisait de nuit bien sur, il allait a l'école...Il dormait peu mais le vivait bien. Et lorsqu'il était trop fatigué il dormait à point fermés, comme un bébé. Il avait un appartement à lui donc personne ne le derangeait!

"M'en faut daux a droite!"

"Okay! Tu peux y aller"

En fait il travaillait dans un atelier de siderurgie...avec des énormes machines pourvus de lames et de roues...Et chaque soir il faisait des cauchemars dans lesquels il était la proie de ses machines...
Le monde que voyait Kalahan n'avait plus de couleur...enfin c'était une façon de parler.

Jusqu'à cette nuit là.

Kalahan était épuisé, il se glissa dans son lit et ferma les yeux. Le noir se fit dans sa tête...un long silence l'enveloppa, un calme agréable. Un sourire se dessina sur son visage endormi. Il ouvrit à demi les yeux avant de sombrer de nouveau. Et la, il ne se doutait pas qu'il ne se reveillera jamais...
Il cru appercevoir un fil, qu'il tenta d'attrapper, puis un aveuglante lumière. Et il se retrouva devant un autel...dans la même tenue qu'il avait eu en se glissant dans son lit. Sauf qu'il ne se souvenait absolument pas avoir glissé dans un lit...ni même avoir ressenti une quelconque fatigue. Un homme étrange se présenta à lui.

"Venez, mon cher rêveur, je vais vous montrer, l'entrée de notre monde tissé"

Kalahan le regarda tout d'abord interloqué, puis comme s'il le connaissait depuis longtemps et qu'il lui faisait confiance. Il le suivit. Le monte en dehors du temple, était plein de soleil, de couleur...de vie.

-Où est-ce qu'on est?

"Ici et là...on est partout et nulle part..."

-Ouais...ça veut rien dire ça...

Mais l'homme ne lui repondit pas. Il lui fit simplement faire quelques pas, avant de s'arreter brusquement et de se tourner vers le temple qu'ils venaient de quitter.

"Un autre va venir..."

Kalahan prefera ne rien dire et se contenta d'observer autour de lui avec une admiration non cachée.

"Tu es un Card...maintenant"

Kalahan se tourna vers l'homme qui déjà s'en allait vers le temple.

-Un Card? C'est quoi ça encore?

Le jeune homme aussi les épaules et se remit en marche. Il discutait par-ci par là, pour essayer de comprendre où il était, et souvent ce mot revenait "Cards". Il remaqrua aussi que plusieur d'entre eux avait une marque sur le bras. Un petit coeur rouge. Fronçant les sourcils, il remonta sa manche et vit ce même signe sur lui. Il venait de comprendre ce qu'était un Cards.
Petit à petit il s'integra dans ce monde, oubliant qu'il était un être "humain"...il était simplment un Cards, habitant de cet endroit magique, féerique...une monde où le rêve était la réalité et la réalité n'existait plus....Petit à petit il sentit naître en lui cette impression lointaine qu'il avait déjàa epprouvé autrefois...cette envie d'être heureux, ce bonheur si loin et si proche. Cela devint vite une idée recurante, une obsession...

-Je veux être heureux...

Cette passion devenait même violente. Il naquit en lui cette envie, ce besoin de bonheur et de violence à la fois. Il devenait parfois brutal. Le coeur sur son bras disparu, pour devenir le signe qu'il a aujourd'hui encore sur le poignet.
Le signe de sa passion, de ses envies, de ses besoins encore inassouvis...


Depuis combien de temps est-ce qu'il était là? Il n'en savait rien, les jours les heures avaient une façon étranges de s'écouler, et il n'y prenais même plus garde. Il était un Rabbit maintenant. Cards devenant fou, à cause de l'obsession qui ronge ses sens...Et il le rencontra a ce moment là. Cely.
C'était un être adorable, avec qui Kalahan se sentait plutôt bien. Comme si son désir de bonheur s'en allait plus loin le laissant enfin respiré. Il devint peu à peu presque dependant de Cely, qui n'avait rien contre le fait d'être tout le temps avec lui. Cely detestait la violence, mais il possedait une force et un caractère de battant...mais il y avait une chose qu'il semblait partager avec Kalahan...

-J'aimerais être heureux

Kalahan se mit alors à rire. Et il lui dit tout ce qu'il avait sur le coeur. Le lien se forma peu à peu et il devinrent vite inséparable. Peut-être est-ce comparable à l'amour de l'autre coté du miroir, mais pour eux c'était simplement le bonheur. Le bonheur d'être ensemble, le bonheur d'être deux, le bonheur d'être heureux...et la violence de cette passion commune qui les liait tout deux...
Cely remarqua la marque sur son poignet, il ne l'avait pas avant. Et Kalahan vit que c'était la sienne. Attrappant la main de Cely, il alla voir l'homme qui l'avait guidé les cinq première minutes de son arrivée ici...
Il avait appris qu'on le nommait horloger cassé...et qu'il était le guide des tout jeunes Cards arrivant dans cet endroit magique.

Il tendis son poignet à l'horloger...et Cely l'imita.

"Rabbit et Alice...Deux corps, un lien, un destin...Une existence commune, l'inseparable..."

Toujours aussi bizarre les paroles de cet homme sans âge...mais au moins ils savaient ce qu'ils étaient. Un Rabbit et une Alice. La Passion et lson Incarnation. Cela leur plaisait. Ce lien qu'il avait.
Ensemble il firent le tour du monde des rêves, comme de celui des cauchemars...mais toujours ensembles! Il decouvrir la ville "des hommes", mais n'y restèrent pas, cela les mettait mal à l'aise...il voulait la vi, les couleurs, le bonheur! Puis il apprirent l'existence de la Reveuse et de l'Araignée. Et comme les autres aux pied de la Montagne de Diamant, ils prièrent l'Araignée de ne jamais les séparer...

Sauf que cette prière ne fut pas exhaussée...

Il se dirigeait vers le puits au souhaits, lorsque Cely s'arreta net, disant qu'il était fatigué...Kalahan l'exhorta a ne pas s'endormir, mais son Alice ne tint pas le coup. Kalahan eut beau le prendre sur son dos, et le porter pour sortir en courant de cette forêt quand soudain, une vive douleur lui traverse le corp tout entier. Il se retrouva par terre, regardant autour de lui sans plus rien y voir que du noir.

-Cely! Cely!

Mais il n'eut pas de réponses...d'où que ce soit. Simplement le silence et cette douleur atroce.

CLAP

Coupé...le lien...il n'y en avait plus. Kalahan prit sa tête entre ses mains, et hurla...Coupé...il était seul, dans le noir, le desespoir...le vide, la solitude, la douleur, la mort...
Il se sentait fatigué...il voulait dormir lui aussi. Mais de nouveau cette douleur qui l'empecha de se laisser aller. Il releva la tête...un fil blanc se balladait devant ses yeux, et une impression de déjà vu...mais c'était un fil coupé...

...Coupé...

Il éclata de rire, et le monde autour de lui réapparu. Sur son poignet un coeur noir apparu sous son signe. Cely n'existait plus...son corps n'était plus là, l'Araignée y avait veillé...pour proteger l'equilibre naturel du sommeil de la Reveuse...
Mais Kalahan, s'il survecu a cette horrible perte, devint fou. Son obsession our la violence redoubla, et celle qu'il nourissait pour le bonheur vola en éclat, tout comme le rire qui sortait de sa gorge. Une nouvelle passion se fit jour, la passion de la "decoupe".

-Le bonheur n'existe pas...les liens sont factices...il faut les couper...

On dit qu'il fut le premier Hare de l'Histoire de la Toile. Maintenant il y en a plusieurs...il y a d'autres fous, d'autres solitaires...

-Coupé...les liens...

Il se demande souvent, qu'est-ce qu'il adviendra du monde s'il parvenait à couper le lien entre l'Araignée et la reveuse...c'est un objectif dur a atteindre, qui semble impossible...mais les fous n'ont pas de definition de l'impossible, et n'en veulent pas...

C'est ainsi que Kalahan devint le roi de Trèfle, guidant les Hares sur les chemin de la folie noire...sur le fil de la lame qui servait à COUPER les rêves en petits dès de cauchemars avant de les transformer en morceau de mort, que même l'Araignée ne pouvait plus relier...


Phrase préférée: "Si moi je ne le suis pas, tu n'as pas le droit d'être heureux" ou "les liens pour la vie...qu'elle bêtise...les liens on les coupe...coupe...COUPE!!!"

Peurs/phobies? Ne plus rien avoir à couper... / Il est allergique à la Citrouille...et autres cucurbitacées...


Et vous?

Code: Validé par l'araignée =°

Où avez vous connu le forum? Sur MSN...puis j'ai aidé à la conception

Qu'en pensez vous? J'adhère totalement au contexte!!

C'est quoi votre pokémon préféré? Noctali

Votre fréquence de fréquentation? (sur 10) Après Mardi 0/10 mais le 3 Septembre entre 5 et 8

Si vous pouviez changer quelque chose, ca serait quoi? Mon corps! Ah sur le forum...hummmmm....Bah rien XDD!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gaia-no-sekkai.forumactif.org
 
...::...Kalahan...::...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Toile des Rêves :: Le Début du Sommeil :: Les Fils de l'Existence-
Sauter vers: